mercredi 8 juin 2016

L'oeuvre de la semaine

Beaucoup de retard dans les œuvres de la semaine !
Voici les références vues dans le cadre d'un travail de sculpture (modelage et taille) ou un fragment de corps devait émerger d'une forme géométrique.

L'artiste Niçois Sosno produit des sculptures ou le corps rencontre l'abstrait.

La Tête carrée, 2002, Nice
"La Tête Carrée accueille l'administration de la bibliothèque Louis Nucéra, située à ses pieds. Il s'agit d'une sculpture monumentale habitée, œuvre des architectes Francis Chapus et Yves Bayard mais imaginée par l'artiste niçois Sacha Sosno : les bureaux prennent ainsi place dans une structure cubique (noyau en béton armé, ossature en aluminium) figurant une tête, reposant sur un buste tronqué - cou et menton - en béton


Posée ainsi au milieu d'une ville peu habituée aux gestes architecturaux contemporains, la Tête Carrée est rapidement devenue l'un des symboles de Nice." (http://www.pss-archi.eu/immeubles/FR-06088-35258.html)

Ci-dessous quelques sculpture et projet de Sosno.







Avec la techniques du non-finito, certains sculpteur classiques ont crées des œuvres qui rapprochent de cette idée d'une corps qui s'extrait de la masse du volume brut.

Auguste Rodin (1840 -1917), LA DANAÏDE1889, Marbre, H. 36 cm ; L. 71 cm ; P. 53 cm, Musée Rodin, Paris

Copie des 4 esclaves de Michel-Anges, visible dans la grotte de Buontalenti (Jardin de Boboli) (italie)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire