mercredi 8 janvier 2020

Actualité du café pédagogique

2020, année de la B.D. : en classe aussi ?
L’année 2020 sera « l'année de la bande dessinée ». En cette occasion est lancée une nouvelle collection pour le cycle 3 : « La BD en classe ». Elle regroupe autour d’une thématique un carnet élève, proposant des extraits de bandes dessinées, et un dossier enseignant, présentant des ressources pédagogiques. Pour cette 1ère édition, c’est le thème des monstres qui a été choisi. Le carnet élève comprend une vingtaine de planches, de « Jack le téméraire » au « Fantôme de Canterville ». Le dossier enseignant livre des pistes d’exploitation : les différents genres, le lexique et les codes de la BD, les procédés comiques, les personnages, les stéréotypes de genre, les monstres et la nature, la transtextualité, des ateliers de création … Le tout est accessible en ligne, « car il n’y a pas de raison que la bande dessinée fasse plus peur aux enseig nants que les monstres ! » (Colombine Depaire, Coordinatrice du projet).
http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2020/01/06012020Article637138935285157397.aspx


Derrière les écrans, la parentalité
" Ma colère est grande : pourquoi ne parvient-on pas à dépasser la question des « écrans » ? Ces procès et autres chroniques, émissions, propos, ou polémiques sont totalement irresponsables. Ils oublient que toutes les évolutions matérielles et leurs usages s’inscrivent dans un « système » et que les intentions sous-jacentes sont porteuses d’un projet de société, d’un projet politique, mais aussi philosophique. Mais il est plus pratique de désigner un coupable plutôt que de rechercher l’origine du problème", écrit Bruno Devauchelle. " Au lieu d’aborder ces deux questions de fond, parentalité et environnement ludo-éducatif, ces articles suivent les propos violents de certains « scientifiques », peut-être en mal de reconnaissance, qui utilisent abondamment cette rhétorique qui s’appuie sur un bouc-émissaire ce qui évite d’aborder les vr aies questions de fond. Peut-être aussi faut-il penser que l’effet loupe peut aussi concerner des scientifiques qui, le regard sur le microscope, oublient la culture qui environne l’objet observé."
http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2020/01/06012020Article637138935297501384.aspx

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire